Origines du Fauteuil Club

confort et modernité
D’abord il fut Anglais et du 19ème siècle : d’un autre temps et d’une autre trempe, de cuir déjà, mais de proportion modeste. Puis il devint Français et du 20ème siècle : c’était les années Art Déco, il prit du volume et de la rondeur hybridant le fauteuil des clubs privés des gentlemen’s d’Angleterre et la Bergère, siège pour dames de France. Le Club était alors désigné fauteuil confortable pour le différencier des fauteuils de styles plus droits et moins enveloppants. Les formes du fauteuil ont évolué et certains inconditionnels de ce style réservent le nom de « club » strictement aux fauteuils dont les accotoirs prennent une forme d’obus. L’ère Art Déco a contribué à une abondance de formes luxuriantes qui ont permis aux fauteuils d’évoluer par des formes et des lignes plus contemporaines et épurées, en opposition à ceux de l’Art nouveau du début des années 1900.
Intemporel
Le Club est un fauteuil idéal, imaginé et réalisé pour s’y pelotonner confortablement. Ses formes s’associent à la finesse de la matière et de la joie de s’y asseoir. Sur l’appui de ses larges accoudoirs, on s’abandonne pour se changer les idées. Conviviale et de nature cosy, sont les aspects de sa grande qualité. Sur mesures, son assise sur un guindage approprié laisse une souvenir inégalable d’assise. Produit jusqu’aux années 1960, le fauteuil « Club » est décliné en plusieurs variantes. A moustaches avec dossier en accolade, en chapeau de gendarme napoléonien, d’allure carrée ou en formes imaginés par différents créateurs.
Aujourd’hui
Avec le succès et l’innovation de nouvelles matières, l’authentique Club en cuir, de fabrication artisanale, partage sa légende avec des modèles usinés en série, où le skaï vient devancer pour des raisons économiques et pratiques d’usinage, la peausserie en mouton, où l’assise à soufflets et les ressorts sont sommairement remplacés par de la mousse. Le « Club » ne cesse d’inspirer les créateurs et les designers. Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand, s’en sont inspiré pour le célèbre fauteuil Grand confort, présenté en 1929 au Salon d’automne à Paris. Starck lui a insufflé une adaptation contemporaine avec le canapé « Bubble Club en polyéthylène moulé, le transportant des intérieurs bourgeois pour le conjuguer aux terrasses et jardins. Ainsi au fil du temps, rien ne change fondamentalement, tout se déforme et se transforme, et le club ne fini pas d’instiller de nouvelles idées, par ces formes contemporaines depuis son origine.

ART Déco

Design 1920 – 1939
L’expression Art Déco symbolise un style décoratif. A l’origine l’Art Déco, Style Moderne se rapporte à un monde de luxe, et trouve son inspiration dans l’emblématique amalgame entre l’art et l’artisanat, prospère dans les années 1920 et 1930.
Les origines de l’Art Déco apparu à l’ère de la grande dépression, période de marasme économique. De manière inattendue, au cours de cette période chaotique, l’Art Déco se forge sa propre apparence. L’Art Déco a été principalement un style composite, procédant d’une variété d’artistes, de concepteurs et de multiples sources historiques. Simultanément, cette fusion des styles s’est concentré sur la modernité, en utilisant des matériaux et techniques industriels.
La conjugaison de l’histoire et de la modernité donnera à l’Art Déco son apparence caractéristique aussi bien dans la conception des bâtiments, des meubles, des bijoux, et de la décoration intérieure.
Se substituant à l’Art Nouveau, l’Art Déco trouve son illumination dans: l’Égypte ancienne, l’art ancien Maya, le surréalisme, le futurisme, le mouvement moderne, le constructivisme, le Néo classicisme. L’Art Déco est une quête cherchant à sublimer la perfection artisanale.

QUELQUES FORMES AU FIL DE L'HISTOIRE